Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 09:33

DSC00777imagesCAC3J0VL

 

Unité de vie spécifique « Les Valérianes »

(Ouverture prévue en octobre 2011)

 

11 places en accueil permanent

(priorité aux résidents de la maison de retraite),

3 places en Hébergement Temporaire, 3 places en Accueil de Jour

 

Isabelle Degryse-Ménard, adjointe de direction,

est à votre disposition pour écahanger avec vous sur ce projet.

 

    Origine du Projet : réponse la plus adaptée aux besoins spécifiques internes

-          Depuis 2006 : réflexion d’amélioration de l’accompagnement des résidents les plus fragilisés par la maladie d’Alzheimer + développer un environnement propice aux bonnes pratiques (approche la plus digne possible),

-          Limites institutionnelles réelles : organisation, structure interne ne répondent plus suffisamment aux besoins d’accompagnement ciblé, ajusté pour les résidents les plus vulnérables  (besoin d’attention spécifique, troubles de l’humeur, du comportement) – troubles perturbants pour l’environnement,

-          Le nom « Les Valérianes » : la Valériane est une plante médicinale qui est utilisée pour favoriser la détente et atténuer la nervosité. Idée d’apaisement, de calme et de douceur.

 

    Les Résidents (avril à juin + mi septembre 2011)

-          Profil : personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées à un stade modéré à sévère (troubles majeurs perturbants, autant pour la personne que pour son environnement) dont les comportements et l’humeur ont été évalués par un bilan mémoire et selon l’épuisement des aidants,

-          Réunions internes régulières pluridisciplinaires de mars à mai = repérer les résidents selon les critères d’entrée validés + évaluations plus approfondies (tests neuropsychologiques, échelles d’observation jour/nuit, grille AGGIR) + temps d’échanges pour croiser ces données = cibler les résidents actuellement les plus fragilisés par la maladie (stade modéré à sévère avec troubles de l’humeur et du comportement, collectivité vécue difficilement),

-          Rencontre des familles en individuel (consentement),

-          Communication vers médecins traitants,

-          + mi septembre : ré évaluation des besoins des résidents + rencontre avec l’ensemble des familles concernées + visite des Valérianes + organisation des transferts,

-          Ouverture de l’unité prévue pour le mois d’octobre 2011 (visites prévues pour les résidents et leur famille).

 

    Critères d’entrée

-          Groupe homogène,

-          Autonomie préservée (transferts et déplacements intérieurs),

-          Démence de Type Alzheimer diagnostiquée, annoncée, traitée et suivie, 

-          Symptômes (troubles du comportement, de l’humeur) chroniques invalidants pour le résident et pour son environnement (tolérance, compatibilité avec la vie en collectivité).

 

   Procédure d’admission aux « Valérianes » (tous types d’accueils)

1ère étape : Inscription 

-           Entretien d’inscription avec l’aidant, l’adjointe de direction et le médecin coordonnateur (ré orientation possible vers partenaires) + visite

-          Validation et actualisation du dossier médical par le médecin coordonnateur et le médecin traitant

2ème  étape : Commission d’admission avec actualisation préalable des dossiers médicaux présentés (direction, médecin coordonnateur, infirmière référente Maison retraite, psychologue, AMP référent unit…), 

3ème  étape : Entretien de pré admission (personne âgée, aidant, AMP référent, psychologue, adjointe de direction), 

4ème  étape : Admission (guidée par l’AMP référent et un membre de l’équipe) accueil de la personne âgée accompagnée de son aidant. 

Hébergement Temporaire (de 15 jours à 3 mois)/Accueil de jour : travail en amont avec le CCAS, les C.H ou autres quant au projet d’accompagnement, des besoins + de l’après accueil.

 

 

   Objectifs visés : besoins spécifiques è missions spécifiques 

-       Assurer une qualité de vie et un accompagnement dignes et adaptés (convivial, calme, sécurisé et bienveillant),

-       Maintenir l’autonomie et préserver l’identité malgré la maladie (soutenir, stimuler à bon escient, encourager),

-       Suivis, évaluations régulières de l’évolution des besoins (PATHOS, tests neuropsychologiques) et de la dépendance (AGGIR) + lien médecin traitant + entretien avec les familles.

 

 

   Limites d’accompagnement (critères de sortie)

-       Pas de décision en urgence, temps d’évaluation + Commission Pluridisciplinaire,

-       Modification durable de l’état de santé général,

-       Soins confort > Soins stimulation = dépendance physique majeure, peu ou plus de plaisir aux participations, désintérêt, aggravation des troubles, régression.

 

 

 

   L’équipe des salariés

-       Salariés volontaires et formés,

-       Organisation de travail en journée : 1 binôme aide-soignante/agent de service + AMP référent,

-       Organisation de travail la nuit : 1 agent de service dont la priorité sera la surveillance des Valérianes et l’accompagnement des résidents (+ ménage dans la partie maison de retraite),

-       Réunions hebdomadaires d’équipe en juin pour travail sur projet spécifique par « thématique ».

 

 

 

   Place et rôle des familles

-       Engagement réciproque sur les valeurs de co-fonctionnement (dont conscience des limites),

-       Recherche de leur adhésion au projet d’accompagnement spécifique, disponibilité pour des temps d’entretien (suivi, évolution, difficultés…), concertation régulière,  représentation au CVS,

-       Prendre soin des aidants : écoute, échanges, concertation….

 

   Prix de journée : le même que celui de la maison de retraite

Partager cet article

Repost0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 13:44

Les salariés de la future unité Alzheimer (ouverture prévue en octobre) ont choisi son nom : "Les Valérianes" (la Valériane est une plante médicinale utilisée en phytothérapie, bien connue pour ses vertus de calme, d'apaisement, et de douceur). DSC00777 

 imagesCAC3J0VL

Partager cet article

Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 10:29

Comme tous les mardi,  des administrateurs de l'association assisté d'un conseiller technique, assistent à la réunion de chantier de la future Unité alzheimer et sur la photo, contrôlent certains documents...

DSC00329

Partager cet article

Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 16:29

Jeudi 7 avril à 14h, le directeur et son adjointe ont fait une présentation à l'ensemble des salariés au sujet de la future Unité Alzheimer : origine du projet, calendrier prévisionnel, les objectifs; les résidents, les familles, le personnel, une journée type.... A partir de la mi-mai, un comité de pilotage réunissant les premiers salariés de l'Unité, travaillera régulièrement sur les projets spécifiques liés à cette ouverture prévue en octobre prochain...  Beau challenge en perspective !

 

  DSC00150

Partager cet article

Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:10

Paroles et ressentis de résidents, de personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer :     

 

images5        

« Attendez…. »

« Mais non, je ne veux pas, laissez moi tranquille… »

« Je veux rentrer chez moi…mes parents m’attendent et vont s’inquiéter »

Cris, agitations, pleurs, comportements répétitifs, inversion du rythme jour/nuit, déambulations risquées car non accompagnées….image13

 

Paroles de soignants :

 

image14 

« C’est difficile, on s’interroge sur ce qu’on peut apporter aux résidents »

« Parfois, les résidents nous sourient et tout s’éclaire »

« On sent bien qu’il y a trop…de monde, de bruit, d’agitation et que tout cela les perturbent encore plus… ».

  

 

 

 

Paroles de familles :  

 

images7 

« On sait que vous faites ce que vous pouvez avec vos moyens… »

« J’ai tellement besoin de savoir maman en sécurité…elle peut s’échapper à tout moment, je n’arrive plus à la gérer…et puis il y a ses colères, j’ai l’impression qu’elle m’en veut, je me sens si seule parfois… »

« Il faudrait une structure qui permette aux personnes qui souffrent de cette maladie de pouvoir les accueillir, de veiller sur elles et d’essayer de maintenir, stimuler au mieux leurs capacités restantes…à la maison ça devient trop compliqué ».

Partager cet article

Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:05

La maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau dite « neurodégénérative », du fait

qu’elle entraîne une disparition progressive des neurones. Elle provoque une altération des facultés cognitives : troubles de la mémoire ou appelés agnosie (difficulté à reconnaître son entourage, sa maladie d’où des situations possibles de tensions relationnelles liées), troubles du langage et du raisonnement appelés aphasie (difficulté à parler, articuler, comprendre ce qu’on lui dit),troubles des gestes appelés apraxie (difficulté à saisir les objets, à gérer des tâches nécessitant une motricité fine et entraînant souvent une étape dans la dépendance de la personne). Des troubles de l’orientation et de la cohérence se développent avec leur lot d’angoisses liées à un sentiment d’étrangeté de soi et de l’environnement moins prévisible, contrôlable…

« Dans la maladie d’Alzheimer, les troubles du comportement ne sont pas toujours des symptômes en tant que tels, mais une conséquence des troubles cognitifs. Ces troubles peuvent aussi être la conséquence d’une gêne physique, d’une modification de l’environnement, voire d’une attitude inadéquate de l’entourage.» (dixit France Alzheimer).

 

images11

 

                     

Les services CCAS ou le Centre Local d’Information et de Coordination en gérontologie  (CLIC) assurent également un lien avec les Assistantes Sociales du Conseil Général (APA) pour ré évaluer les besoins. Le maintien à domicile est encouragé, aidé par les interventions de services de maintien à domicile, d’aides à la toilette, aux repas…secondant toutes les compétences de l’aidant principal (conjoint, enfant…). Celui-ci fournit d’authentiques capacités d’adaptation, de patience, supporte les doutes et les montées de colères. Des temps de répits (Groupes de soutien par France Alzheimer, Maison des Aidants) lui sont alors proposés mais parfois il faut un certain temps pour que l’aidant s’autorise ces espace de calme et gère la culpabilité de confier à « d’autres qui savent moins faire » avec le conjoint malade qui peut aussi manifester de façon brutale son refus…

 

images4

Il existe aussi des structures qui offrent la possibilité d’accueillir de façon permanente ou bien sur un temps donné (quelques mois) ou bien à la journée, des personnes qui souffrent de cette maladie. Le temps, l’espace, les activités proposées et l’accompagnement y sont particulièrement adaptés selon les possibilités, la fatigabilité et désir de la personne. L’aidant peut aussi y trouver le bénéfice d’être soutenu, associé par l’équipe de ces structures, au-delà du temps de répit accordé.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:00

L'Unité Alzheimer 

 

11 places « permanentes »

3 places d’accueil temporaires « Alzheimer »

3 places d’accueil de jour « Alzheimer »

 

Début de la réflexion en septembre 2006

Accord des autorités administratives en décembre 2008

Début des travaux en avril 2010

  carte postale

  

Philosophie de fonctionnement de notre Unité Alzheimer :

 

L’Unité Alzheimer offre la possibilité d’un accompagnement adapté aux besoins de la maladie, dans un environnement adapté, sécurisé. Le personnel soignant est volontaire à y travailler, formé et sensibilisé au soutien, à l’approche et à la gestion souvent délicate de la personne présentant cette maladie. Il est à préciser que les formations ne garantissent malheureusement pas de pouvoir répondre à toutes les situations rencontrées car l’être humain reste singulier. Même si la maladie est la même, son expression dépend aussi du passé, de la personnalité de chacun. Néanmoins, le personnel soignant s’engage moralement à offrir un accompagnement le plus digne et le plus respectueux possible de la personne. Il existera également une coordination entre les soignants et la direction de la maison de retraite afin de garantir des liens réguliers, un suivi des besoins (résidents, famille, soignants) et l’articulation avec la Résidence, des bénévoles…

 

image1

 

Notre objectif d’accompagnement est de préserver le plus longtemps possible les capacités physiques et morales de la personne, de supporter et de soulager la détresse de la personne malade et de ses aidants (familiaux, professionnels).

 

Pour qui ? Comment et pourquoi ?

Origine du projet de l’ouverture de l’Unité: l’organisation, la structure interne de la maison de retraite du Ploreau ne répond plus suffisamment aux besoins d’accompagnement ciblé, ajusté pour certains résidents (troubles du comportement : dangers physique et moral pour le résident et pour les autres résidents, mise en difficulté des équipes, solutions médicamenteuses inévitables…). Les limites institutionnelles sont réelles. La Résidence du Ploreau a souhaité alors s’engager à développer un environnement propice aux bonnes pratiques (approche la plus digne possible) et depuis 2006 a mis en œuvre une réflexion d’amélioration de l’accompagnement des résidents les plus vulnérabilisés par cette maladie.

Il apparaît légitime de prioriser l’accès à cette Unité spécifique aux résidents du Ploreau. Des réunions régulières en interne (membres d’équipes, infirmière référente, psychologue, médecin coordonnateur…) s’organisent actuellement et ce jusqu’en Mai environ, afin de faire un point sur les besoins des résidents qui pourraient prétendre bénéficier de cet espace adapté.

 

 

Les critères retenus sont les suivants :

-          Maladie d’Alzheimer diagnostiquéepar un traitement et évaluée (gravité, récurrence des troubles du comportement et retentissement sur l’accompagnement au niveau des équipes de jour comme de nuit mais aussi par rapport aux autres résidents),

-          Autonomie préservée afin de pouvoir participer au mieux aux activités thérapeutiques,

-          Consentement recherché au niveau du résident et approuvé par sa famille (adhésion essentielle des aidants).

 

image2

 

 

L’ouverture de notre Unité Alzheimer est prévue pour le mois d’octobre 2011 et  permettra :

-          11 places en accueil permanents (priorité aux résidents de la maison de retraite),

-          3 places en Hébergement Temporaire ET sous réserve de la validation par le médecin coordonnateur notamment compte tenu du bilan mémoire demandé réalisé auparavant et selon l’appréciation également de l’évaluation de l’épuisement de l’aidant.

Notre Unité accueillera des personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées à un stade modéré à sévère (troubles majeurs perturbants, autant pour la personne que pour son environnement) dont les comportements et l’humeur ont été évalués par un bilan mémoire et selon l’épuisement de l’aidant.

Courant Mai-Juin l’adjointe de direction proposera un rendez vous aux familles des résidents qui, pour l’équipe du Ploreau pourraient bénéficier de l’Unité Alzheimer. Ce temps d’échanges permettra de clarifier nos objectifs de réflexion quant à l’accompagnement de leur parent, d’apprécier leur consentement, de communiquer sur d’éventuels doutes, inquiétudes.

L’adhésion du résident et de sa famille est fondamentale pour optimiser le confort de tous en associant les compétences des familles à celles des équipes.

 

images3

 

Une Charte Ethique de Fonctionnement de l’Unité sera réalisée afin de garantir un engagement mutuel visant une communication constructive entre les équipes et les familles centrée sur les besoins et moyens au bénéfice du résident.

 

image12

 

Les premiers transferts de résidents vers l’Unité devraient s’organiser en d’Octobre 2011.

L’installation des personnes « extérieures » à la Résidence devraient se poursuivre sur la fin du mois voire sur le mois suivant.

En effet, il nous apparaît essentiel de penser l’organisation de ces installations mais aussi l’accueil et l’intégration des personnes séjournant en Hébergement Temporaire, de façon progressive pour que chacun puisse prendre ses repères dans les meilleurs conditions possibles.

 

Bien évidemment, nous vous tiendrons informés de l’avancée des modalités d’organisation de l’ouverture de notre Unité Alzheimer en temps réels.

Nous restons à votre disposition pour tout besoin d’échanges (téléphoniques, sur rendez vous avec l’adjointe de direction, par email…) et nous vous remercions de votre confiance.

 

                    La Direction, le 30.03.2011

 

  vieille dame et son chaton

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de la Résidence du Ploreau - Site @ de l'Association du Ploreau : www.residenceduploreau.com
  • : Ce blog de la Résidence du Ploreau, créé en mars 2011, a comme objectif de communiquer vers l'extérieur, principalement avec les familles en leur donnant des informations régulières... N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions ! Site de l'association :
  • Contact

Ce blog de la Résidence du Ploreau a comme objectif de communiquer

vers l'extérieur, principalement avec les familles

en leur donnant des informations régulières... 

  

N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions  !

 

DSC08254DSC04236

 

La Résidence du Ploreau, maison de retraite médicalisée (EHPAD), située à La Chapelle/Erdre, acceuille 97 résidents (dont 14 dans son Unité alzheimer "Les Valérianes") et offre des possibilités d'accueil en journée.

 

Dans le parc de la résidence, une crèche "Les Petits Pas du Ploreau" avec ses 20 enfants, permet de favoriser les échanges entre les générations.    

 

 

  

 

 

Recherche

Nous contacter

 

 Résidence du Ploreau

 2 rue Emile Launay

 44240 La Chapelle sur Erdre

Tel : 02 40 72 00 10

Fax : 02 40 72 84 70

Mail direction : direction.ploreau@orange.fr

Mail secrétariat : secreteriatploreau@orange.fr